Tag Archive: Robert Doisneau

Le coq de sable et l’écrevisse

Image du blog Herald Dick Magazine Invités par la baleine, Devant des coupes bien pleines, L’écrevisse et le coq noir Trinquent avant de s’asseoir. On leur offre un coquillage Qui semble issu d’un… Continue reading

Chemin des écoliers

Photographie de Doisneau Un promeneur de festins alourdi Traîne sa flemme aux campagnes du rêve ; Le trottoir semble une paisible grève Où vont jouant des oiseaux étourdis. Vient de la ville une sourde… Continue reading

Rêve de comptoir

J’ai rêvé qu’au comptoir je mangeais du potage (La belle tavernière ayant choisi ce gage) Et qu’afin que j’en fusse un peu plus tourmenté, La vaurienne l’avait lourdement pimenté. J’ai rêvé que j’étais… Continue reading

Soirs de taverne

Photographie de Robert Doisneau Au comptoir l’homme se dévoile ; Il n’est plus dans le faux-semblant ; Il fait, comme sur une toile, Un autoportrait bien vivant. Il prend tout son temps pour… Continue reading

Dans les rues

Photographie de Robert Doisneau Ce village est charmant quand il somnole encore, Que la nature aussi semble se reposer, Que les marchands, pourtant, commencent d’exposer Leurs légumes nouveaux que le frais soleil dore.… Continue reading

Jacques sur un trottoir

Photographie de Robert Doisneau Jacques, se promenant, jette à terre un papier : Il vous évoque alors, femme du charpentier, Ah ! que de dévotion chez ce gentil poète, Un jour à ses… Continue reading

Délassement

Photographie de Robert Doisneau Plutôt qu’être noyé dans la lourde besogne, J’aime mieux savourer trois verres de bourgogne ; Et ne les boirai seul, comme fait un avare, Mais avec des copains, au… Continue reading

Pigeons de mars

Photographie de Robert Doisneau Trois pigeons picorent dans l’herbe, Un roux, un gris, un blanc ; Ils me regardent d’un oeil vif. Pigeons, mes invités charmants ! Les intonations de leur verbe :… Continue reading

Samedi matin

Photographie de Doisneau C’est par petits fragments que se crée le savoir, Où nous investissons toujours un peu de vie Que, volontairement, nous avons asservie, Sans mesurer toujours le coût d’un tel devoir.… Continue reading