Category Archive: Rubaiyat

Pan d’azur

by

Le Seigneur Pan d’azur fredonne, Qui à son loisir s’abandonne, Puis reprend cet air sur sa flûte ; Il joue trop fort, on lui pardonne.

Léporidé presque volant

by

Lapinot, porté par un aigle, Survola plusieurs champs de seigle, Puis dit « Tu peux me poser là, J’aperçois la mairie de Bègles. »

Chat de Lewis Carroll

by

Je suis un être intermittent, D’un rêve je suis l’habitant ; Comme le chat de Schrödinger, Ce vieux farceur impénitent.

Arbre de Joseph

by

Quand mes cheveux deviendront blancs, Et si mon bras n’est pas tremblant, Dit Joseph, je vais de cet arbre Faire mon cercueil. Quel bon plan.

Tonneau des diables

by

Ce vil tonneau toujours se vide, Qui déçoit les diables avides ; « Eligimus de vacuis », Comme aurait dit mon maître Ovide. ================= http://www.google.com/search?q=%22elige+de+vacuis%22+OR+%22elige+de+uacuis%22

Pelgrane bouquiniste

by

Sitôt que le soleil s’allume, Je transporte mes vieux volumes : Je suis un pelgrane, je vole Bien qu’étant dépourvu de plumes.

Sapin de septembre

by

— Sapin de la forêt obscure, Ta vie n’est qu’une sinécure. — Le labeur, ce n’est pas pour moi, Je suis un sapin d’Epicure.

Ours lunaire

by

Par l’ours la Lune fut conquise, Qu’il prenait pour une banquise ; Mais il n’y captura nul phoque Et regretta leur chair exquise.

Bonhomme de sinople

by

C’est un bonhomme verdoyant Dont le discours est ondoyant, Nul n’en fera son partenaire, Et pas même en le soudoyant.