Category Archive: Rubaiyat

Planète Wheelandra

by

Courts sont mes jours et ça me nuit,Mes habitants sont dans l’ennui ;Ils ont recours à la cervoise,Cette boisson trouble leur nuit.

Manu-manu de sinople

by

Il sait indiquer le cheminVers de merveilleux lendemains ;Ce dieu sauveur est cependantInvisible pour les humains.

Planète Kohlandra

by

Les habitants sont des chenillesQui se nourrissent de vanille ;Je les vois qui, sortant de table,Font quelques parties de manille.

Particules énigmatiques

by

Neutrinos en quatre saveurs,Laissant les physiciens rêveurs ;Certains attendent la venueD’un mathématicien sauveur.

Un roi qui n’existe pas

by

Je n’existe que dans ces versComposés au diable vauvert,mais je le compte autant que rien,Cet imaginaire univers.

Gallus Lupus

by

Il est chanteur, il est berger,C’est du blé mûr qu’il veut mangerEt non pas les agneaux de Dieu,Sauf s’il devenait enragé.

Vaillant tétrachère

by

Quatre mains, très peu de cervelle,Mais je sais prendre des civelles ;Je les déguste, accompagnéesDe pommes de terre nouvelles.

Tour de Tiphaine et Komor

by

Komor est vieux, mais toujours vert,Lui qui ne fait rien de pervers ;Pardonnera-t-il à Tiphaine?Ma foi, les paris sont ouverts.

Deux cents chevaux

by

Un jour, la reine d’AngleterreOffrit à quelques dignitairesDeux cents chevaux qui provenaientDu pillage d’un monastère.