Tag Archive: François Villon

Astre-Pantoufle

image de l’auteur Je connais lunes potagères, Aussi l’étoille messagère; Je connais lampions florentins ; Je sais la comète d’écoufle, Mais, je ne le dis en latin, Il n’est soleil qu’une pantoufle. Car… Continue reading

Beauté mûre

Toute vanité n’est pas vaine : Concernant la beauté humaine, Elle persiste, bien souvent, Que ce soit à la Cour, que ce soit dans un cloître, Chez la dame cuidant que les ans… Continue reading

Portrait de Villon

Composition de Cochonfucius Tu bois du vin, et non du lait ; Ton père est un excellent homme, Ce que tu écris n’est point laid ; Rencontrant souvent, à la Pomme De Pin,… Continue reading

Cérémonie pour Villon

Allez, sonneurs de la commune, Ainsi le réclame Villon : Faites tinter le carillon Pour consoler son infortune ; Puis de pain mangez une tranche Que son testament vous offrit ; Ce sont miches valant leur prix, Pétries de farine bien blanche. Allez, lieutenants… Continue reading

Dame de légende

Toile de Georges Henri Rouault  Banville te chante, ô Dame du Ciel, Et Villon offrant un chant à sa mère. Tu entends prier les rois de la Terre À qui tu dis des mots… Continue reading

Puissance

Statue de Marius van Beek — François, tu as de versifier puissance ! — Pauvre Jeannot, vas-tu prendre conscience Que bien peu vaut d’un poète la science. — Je l’ignorais, mais j’y aviserai, De… Continue reading

Fort jeune

Portrait anonyme Prince Villon, fort jeune je te lus Et je te lis dessous mes poils chenus, De tes écrits me faisant remembrance. Honneur à toi, point ne sont révolus Tes nobles dons… Continue reading

Si j’apprecye

Toile de Dirk Hals Si j’apprecye les breves de comptoyr, M’en devez-vous porter reproche ou blasme ? Les breves sont recreatyon de l’asme, Pouvant aussy luy servir de miroyr. Plusyeurs buveurs en eschangent… Continue reading

Ballade des linguistes du temps jadis

Représentation anonyme de François Villon Dictes moy ou, n’en quel Estat Est Platon, le premier linguiste, Et tels que ne cognoyssez pas, Ou fameux (tel fut Benveniste), Tant de sçavans dont bruyct on… Continue reading