Tag Archive: Louis-Honoré Fréchette

Violon d’argent

by

Composition de Cochonfucius Par un violon d’argent le monde est entraîné ; Il danse chaque jour une ronde énergique Quand, sous l’archet, surgit un son cosmologique, Un air transcendantal que rien ne peut… Continue reading

Nef de huit tonneaux

by

Composition de Cochonfucius Voyez ce frêle esquif, et observez qu’il s’orne De huit tonneaux de bois, entassés sur le pont : L’équipage, formé de deux ou trois fripons, S’en va quérir du vin,… Continue reading

Sagesse aquatique

by

Composition de Cochonfucius Je suis le vieil ondin de la source qui chante ; Aux jours se succédant, mon coeur fait bon accueil, Que ce soit un beau ciel dont la clarté m’enchante,… Continue reading

Falaises de sable

by

Composition de Cochonfucius De gueules, deux chamois hantent les monticules. Au sommet des parois, je les vois adossés, Bien fiers de l’altitude où ils se sont haussés ; Ils contemplent, au loin, les… Continue reading

Hibou transatlantique

by

Composition de Cochonfucius Si ton navire croise un hibou solitaire Porteur d’un grand épi, prends garde : il va pleuvoir Et le vent va tourner. Il est bon de savoir, Quand on est… Continue reading

Moine et grenouille

by

Composition de Cochonfucius De grenouille et de moine, entretiens éphémères, À l’heure où les vallons sont encore endormis ; L’ermite à ce qui vit offre un regard d’ami, Il ne laisse nul être… Continue reading

Hommage admiratif

by

Fréchette, tu remplis un énorme volume ; Certes, nous t’y suivons, mais nos pas sont tremblants, Nos yeux sont éblouis par cent mille astres blancs Et nos sens égarés par de grands bancs… Continue reading

Ange fripon

by

Toile de William Adolphe Bouguereau Il apprécie parfois, l’ange, Un gentil baiser mouillé ; Lui interdis-tu la fange, Tu l’en trouveras souillé. Fréchette, à l’amour qui change, Si ton coeur fut dépouillé, Ne dis pas que c’est étrange, Dis juste :  « J’ai… Continue reading

Arvers (le feuilleton)

by

Toile de Darwin Leon Fréchette est marchand de mystère, Ses modèles sont bien conçus : Et (je ne vais point vous le taire) Je pense l’avoir toujours su. Loin de passer inaperçu, Il… Continue reading