Category Archive: L’amour et la souffrance

Ambiporc d’azur et d’or

by

Je suis l’ambicochon, vêtu d’un noble émail, Je n’ai pour tout trésor que des pièces de cuivre; Où sont les songes bleus que j’aimais tant poursuivre? Fourbus de lassitude, ils dorment au bercail.… Continue reading

Pavillon du confiné volontaire

by

Il quitte rarement son logis confortable, Sauf s’il a décidé d’aller je ne sais où; Il vit entre ces murs comme un rat dans son trou, Mais cela n’est pas loin du bonheur… Continue reading

Plume changeante

by

La plume qui jadis par tant d’amour trembla Court désormais, sereine, au long des pages blanches; Quiconque au long du jour sur mes papiers se penche Pourra vous confirmer que c’est le calme… Continue reading

Portail de Maître Coq

by

Pour mes poules enchanteresses, J’ai construit une forteresse; Avec un réduit carcéral Pour celles qui sont pécheresses.

Dragon d’Aragon

by

D’un fol amour il fut flétri, Lui qu’un sombre regret meurtrit ; Mais il n’a point perdu sa flamme, Il souffre sans être contrit.

Tour exoplanétaire

by

Un exilé qui trois soleils contemple Ne sait combien son séjour va durer ; De son retour il n’est point assuré, D’un tel salut ne sont guère d’exemples. Le temps est calme et… Continue reading

Les yeux verts du petit monstre

by

Je vois tes yeux, fenêtres sur ton âme, Ils sont vraiment l’une de tes splendeurs ; Monstre mignon, gracile séducteur, Tu es aimé des filles et des dames. Mais en ton coeur ne… Continue reading

Triple règne

by

Nord et Sud de la forteresse Sont pour la reine et la maîtresse ; Du centre ne bouge le roi, Atteint qu’il est par la paresse.

Barde polycéphale

by

Barde qui de sa vie a dépassé l’automne, D’amoureux souvenirs lui reviennent souvent ; Plaisirs venus du ciel et qu’emporte le vent, L’esprit en peut frémir, la mémoire en frissonne. La tendresse du… Continue reading