Category Archive: Sonnet

Oiseau marsupial

by

Vers les lointaines mers où voguent les baleines,J’anime mon plumage et j’agite mes os ;Dans la douceur de l’air, je survole les eauxAfin de regagner la verdoyante plaine. Mon grand-oncle Mouton, maître vêtu… Continue reading

Sur quatre pieds

by

Coeur de poète,Doux fruit vermeil ;C’est jour de fête,Jour de soleil. Chante à tue-tête,Sois en éveil ;Ce corps s’apprête,Simple appareil. Âme mondaine,Amours lointaines,Quelques soupirs. Beuverie franche,Vieux souvenirs,Calme dimanche.

Piaf-Tonnerre de port en port

by

Piaf-Tonnerre un beau jour partit de Saint-Denis,Et ce fut pour se rendre à Bordeaux, près de Bègles ;Là, toujours respectant sa coutume et sa règle,Il prit un peu de temps pour faire un… Continue reading

Porc de sinople

by

C’est un brave cochon qui n’est pas inhumain,Il n’est point de ceux qui vers le profit se ruent ;Il aime les troquets qu’on voit au coin des rues,C’est là qu’il peut trouver l’oubli… Continue reading

Vache avenante

by

J’offre à tous les gourmets un fromage enchanté,Et, du coup, je les vois emplis de gratitude ;Entre produits laitiers, la concurrence est rude,Car chacun se prétend meilleur pour la santé. Or, moi, depuis… Continue reading

Bottes d’Ankou

by

C’est le Valet de Mort, personnage funèbre,Que tu rencontreras en sortant du tripot ;Tu le reconnaîtras d’ailleurs à son chapeau,À ses bottes aussi, martelant les ténèbres. Tu ne tenteras point de t’enfuir comme… Continue reading

La tour anéantie

by

J’ai frappé ton manoir, tu ne l’as pas volé,Tu avais une tour, et je l’ai démolie :Tes soldats n’ont rien fait, ils étaient affolés,Les plus vaillants d’entre eux furent pris d’aboulie. Mais avale… Continue reading

Equus Bifrons

by

Pour monture j’ai pris cette Ambirossinante,Monstre qui ne craint point la grêle, ni le feu ;Elle a bon caractère, elle mange fort peu,Elle n’a par ailleurs aucune vie galante. Ne lui reprochons pas… Continue reading

Cerveau reptilien

by

Ce crocodile mène une vie sans saveur,Obscurs sont ses désirs,froides sont ses pensées ;De ses brèves amours est Vénus offensée,Il ne veut reconnaître aucun dieu pour sauveur. Un oiseau fit de lui son… Continue reading