Category Archive: Sonnet

Lion retraité

by

  Je perds le souvenir des ivresses passées,Me voici devenu sobre comme un chameau ;J’évite de parler, ne trouvant point mes mots,Ma langue est un peu moins sûre de mes pensées. Compagnes de… Continue reading

Complainte du pommier

by

Je suis, après la Chute, un arbre solitaire,Je ne suis point de ceux qu’on trouve dans les bois ;De la Dame au jardin je n’entends plus la voix,Elle qui n’avait point coutume de… Continue reading

Hibou prophète

by

Ce rapace a choisi la voie spirituelle,Car la lueur divine éclaira son esprit ;Il ne consulte point les antiques écrits,Mais la jeune dryade habile et sensuelle. Il ne propage point les valeurs éternelles,La… Continue reading

Poisson de Roncevaux

by

Le neveu n’est plus là, mais l’olifant demeure,Sur lequel l’archevêque a dit une oraison ;Tu peux le contempler, gisant sur le gazon,Sans que, dans un tel lieu, nulle main ne l’effleure. Un fier… Continue reading

Quark onirique

by

Je suis le cryptoquark, nul ne m’observera,Aucun pauvre rimeur ne me saurait décrire ;Depuis assez longtemps leurs efforts me font rire,Et la soif de savoir qui tous les dévora Sachez donc que ce… Continue reading

Le fond de l’air est frais

by

Le gyrovague porte un vêtement de laine,Il tient solidement son bâton dans sa main ;Il ne désire point s’amuser en chemin,Éole en ce printemps souffle une fraîche haleine. Sans partir explorer des provinces… Continue reading

Demeure insignifiante

by

C’est un petit manoir plein de mélancolieDont les murs furent peints d’étonnantes couleurs ;Dans les pièces, je vois des meubles sans valeur,La plus grande armoire est à moitié démolie. La lumière décline avant… Continue reading

L’oiselle et son oiseau

by

J’entendis bavarder l’amant et la maîtresse,Un éclat nostalgique a tremblé dans leurs yeux ;Ils ne souffrent pas trop d’être devenus vieux,Ajoutant des années à leur vie de paresse. Ronsard a courtisé plusieurs enchanteresses,Célébrant… Continue reading

Agneau de Lilith

by

À ma douce maîtresse il semble que je plaise,Qui vante les talents de son petit bélier ;Souvent elle m’offrit des pommes du cellier,Tendres sous une peau rouge comme la braise. Dans son nouveau… Continue reading