Tag Archive: Apollinaire

Vibrations apicoles

Image du blog Herald Dick Magazine Une reine concocte un apéro dément Pour enivrer cinq cent mille insectes gourmands ; Cette troupe joyeuse applaudit les abeilles Et, frénétiquement, bourdonne dans les treilles. La… Continue reading

D’argent à la nef invisible

Image du blog Herald Dick Magazine Je regarde, et ne vois rien : Pas un contour, pas une ombre, Cette nef se cache bien, Avec ses marins sans nombre. Ce navire, pour le… Continue reading

Corbeau pensant

Image du blog Herald Dick Magazine Un corbeau, débordant de puissance magique, Observe la rivière à l’éternel courant, Arborant, tout le jour, un air indifférent, Un masque qu’on ne sent ni joyeux, ni… Continue reading

Les sept sanctuaires

Composition de Cochonfucius La rose est au temple d’argent, Sur le sommet d’une colline : Elle a des prêtres exigeants, Puis, quelques vestales câlines, Ses dévots sont de braves gens. Au ciel de… Continue reading

D’azur à trois bouddhas

Composition de Cochonfucius Le bouddha de mémoire a des mots plein la tête ; Il les apprécie tous, ne les confond jamais, Il parle lentement, chaque phrase, une fête, Chaque vers, un plaisir,… Continue reading

Oiseau-Cosmos

Composition de Cochonfucius Si vous descendez à Massy-Verrières (Et c’est juste avant Massy-Palaiseau), Vous accéderez à une clairière Et découvrirez un étrange oiseau. Gigantesque, il vit au plateau désert ; De l’isolement, son… Continue reading

Nef dansante

Composition de Cochonfucius Petite nef d’argent sous le plus vif des cieux, Vent du Nord et du Sud te poussent en tous lieux ; Contre ces vents puissants que les grands dieux animent,… Continue reading

Ours magicien

Composition de Cochonfucius L’ours d’argent dans l’azur s’avance En plein jour comme en pleine nuit ; Son doux regard de sable luit Dans ce pays sans espérance. De sinople un serpent savant Connaît… Continue reading

Les sept lunes

Image de Eliot Au ciel tu nais, lune d’argent. Tu viens éclairer les collines Comme un éclat d’hiver neigeant ; Il avait une humeur câline, Héphaïstos, en te forgeant. Lune de gueules, corps… Continue reading