Délassement

bistrot

Photographie de Robert Doisneau

Plutôt qu’être noyé dans la lourde besogne,
J’aime mieux savourer trois verres de bourgogne ;
Et ne les boirai seul, comme fait un avare,
Mais avec des copains, au son d’une fanfare.

Partout dans les jardins seront des marguerites
Dont l’aspect charmera nos coeurs de sybarites ;
Quelqu’un fredonnera les chansons de Robert
Desnos, en dégustant un fameux camembert.