Category Archive: Rubaiyat

Feuille d’azur et d’argent

by

Sur une branche inexistanteQue flagelle une pluie battante,Cette feuille aux couleurs de cielDans la forêt de Longue Attente.

Illusion d’une porte

by

— D’après les sorts divinatoires,Voici l’accès d’un territoireOù tout marche mieux, par magie.— Y croire est une erreur notoire.

Pavosaure de Wittgenstein

by

Je suis du penseur le bouffon,Mes badinages sont profonds ;C’est pour le bien des étudiants,Leurs certitudes se défont.

Poisson de Nabokov

by

Le son des langues de l’Empire,Je m’en délecte, et ça m’inspire,Même si je n’en parle aucune,Ni le dialecte des vampires.

Sirène d’inframonde

by

L’eau des Enfers n’est pas limpide,Les ondins sont vraiment stupides ;Mais ce que j’apprécie le moins,Ce sont les poissons insipides.

Hipposaure taoïste

by

Être un mammifère, un reptile,Pourquoi ces distinctions subtiles ?Votre esprit classificateurSe rend, par là-même, infertile.

Dragon de Lermontov

by

Je suis prisonnier dans ce verre,C’est un véritable calvaire,Pourquoi me décris-tu ainsiDans ta chanson, maudit trouvère ?

L’oie de Pareto

by

Cet oiseau n’est pas fatalisteCar c’est un pur probabiliste,Il acquit cette compétenceEn écoutant un fabuliste.

Horizon désert

by

Sans un arbre est ce paysage,Ce qui n’est pas un bon présage ;Par instants se laisse entrevoirD’un elfe pensif le visage.