Ecrire

rubaiyat-suite.png

image de l’auteur

Si grande est la chaleur, que le monstre danseur
Préfère écrire un vers, comme un simple penseur,
Puis il n’écrit plus rien, buvant sa bière tiède,
Un poète sans voix ne craint rien des censeurs.