Belles mains

s-pac

Composition de Cochonfucius

Une sibylle aux mains d’azur
Arrive en inframonde ;
Face au démon-portier qui gronde,
Elle a le regard sûr.

— D’où viens-tu, bacchante au coeur froid,
Vers ce jardin nocturne ?
— Je reviens, Gardien de la Loi,
Du temple de Saturne.

— Or, quelle maison prendras-tu
Ici pour résidence ?
(La jouvencelle a répondu :
— J’en veux une où l’on danse.)