Pieuses mains

wushou

Composition de Cochonfucius

La main d’argent parlait le langage du coeur,
Ne craignant nullement d’aller à l’abordage ;
La main de sable aimait se plonger dans l’ouvrage,
Le travail de Romain, le pénible labeur.

La main d’or préférait se trouver à l’honneur,
Montrer sa compétence et prouver son courage ;
De gueules préférait la main prendre avantage
Des trésors, pour autant qu’ils eussent de valeur.

Mais la main de sinople était la grâce même :
Elle passait son temps dans le jardin que j’aime,
Faisant toujours fleurir du nouveau sous les cieux.

Deux invisibles mains, que leur possesseur soigne,
Au soir et au matin en prière se joignent,
Même si leur chef dit qu’il n’y a pas de Dieu.