Joyeux drille

c35h4vsm

Sculpture de Jean-Baptiste Carpeaux

Souvent l’esprit de Tiennot s’envola
Comme celui d’un aimable farceur
(Disons plutôt : d’un bienheureux charmeur) ;
Ah, le joyeux rhapsode que voilà !

Et d’autres jours, de tendresse il brûla,
Y consumant ses talents de rimeur ;
Car il aimait éprouver la douceur
Que fait régner la saison du lilas.

Mais il est mort, à la fleur de son âge ;
Ayant pourtant produit un grand ouvrage
(Dont plusieurs fois s’est inspiré le mien).

Il fut nourri du latin de Virgile ;
Il fut vaillant, plus que ne fut Achille :
Un joyeux drille, et un homme de bien.