Lenteur du soleil d’or

Blason_of_Sergipe_(ancient)

Image du blog Herald Dick Magazine

Soleil installé dans les airs,
Soleil ami du vent sauvage,
Tu as fait mourir notre herbage ;
Mais notre coeur n’est pas amer.

Soleil, sans toi, la nuit est douce,
Chacun y prend son réconfort ;
Le lendemain, tes rayons forts
Font périr, en forêt, la mousse.

Mais il ne faut pas t’arrêter
À notre plainte, assez modeste :
Tu n’es pas un astre funeste,
Ce n’est pas toi qui fais l’été.

Advertisements