De gueules à la vigne d’or

autre-vigne
Composition de Cochonfucius
Le vigneron comprend la poésie des feuilles,
Celle des fleurs aussi, et celle des fruits lourds ;
Et la chanson des mois, des semaines, des jours
Et des ans révolus que la mémoire accueille.

L’arbre du charpentier, nous dit-il, c’est la vigne,
Arbre qui n’est point là pour nous donner du bois,
Mais le nectar subtil qu’entre copains l’on boit,
Avec modération, bien sûr ; en restant dignes.

Le vigneron comprend les rimes de la terre,
La fleur dans le jardin, l’insecte sous le ciel,
Le vin qui, certains jours, peut prendre un goût de miel,
Et la discrète voix du barde solitaire.