Cérémonie printanière

braconnante

Composition de Cochonfucius

Le blaireau bicéphale allume deux chandelles
En l’honneur du jardin qu’il voit se réveillant.
Il chante quelques vers, tout en se recueillant,
Pour redire en son coeur que la nature est belle.

Il salue l’escargot, sourit aux fleurs nouvelles,
Admire les bourgeons à demi sommeillants,
Se promène alentour, tout en s’émerveillant,
Promenant son regard sous la voûte éternelle.

Le firmament, sur lui, ne verse plus ses eaux :
L’aquilon a choisi de prendre du repos,
Son humeur vagabonde étant bien assouvie.

Au bois l’on voit danser le chevreuil et le daim,
Profitant de ce jour, sans peur du lendemain :
Ronsard, tu nous appris à chanter cette vie.

Advertisements