Falaises de sable

Rochesson

Composition de Cochonfucius

De gueules, deux chamois hantent les monticules.
Au sommet des parois, je les vois adossés,
Bien fiers de l’altitude où ils se sont haussés ;
Ils contemplent, au loin, les maisons minuscules.

Puis ils repartiront, franchissant les fossés,
Respirant le bon air au goût de renoncule,
Et voyant flamboyer sur eux le crépuscule
D’or, d’argent, de vermeil et de pourpre brossé.

Alors se dissoudront les vastes paysages
Comme fait une idée dans le crâne d’un sage,
Comme fait un serment dans l’âme d’un amant.

Ils verront dans le ciel passer la lune d’ombre
Apportant des parfums et des rêves sans nombre :
Et leur coeur dansera, comme elle, au firmament.

Advertisements