Temps des hirondelles

swallow

Peinture chinoise

Hirondelle, tu sais suivre les raccourcis
Que découvrit jadis ton enfance première ;
Tu écoutes ton coeur, qui n’est point obscurci
Par l’inutile soin d’épargner la lumière.

Tu dis à tes enfants, en petits mots charmants,
Comment, dans l’air bien chaud, ouvrir leurs ailes noires,
Comment filer dans l’air, sans crainte et sans tourment,
Comment danser au ciel, tels des anges de gloire.

Puis, l’automne venu, tu es sur le départ,
Mais on voit sur le mur ton modeste repaire.
L’hiver ne détruit point cet élégant rempart,
Car il semble annoncer ton retour, que j’espère.

Advertisement