Ronsard

l

Affiche

Quand vous brûlez les parcs devant votre rondelle,
Vous validez mes vers pour cause de gisant.
Les dignes sentiers ont des bateaux de serment ;
Le cran de leur lambris n’est qu’un soin de marelle.

Or, ces taupins qui vont boiteux comme coupelles,
Je les compare aux durs trouvant leur nutriment :
Tel se croyait larron que nous savons savant ;
Que vous fermez, mes pairs, et toi donc, flamme belle.

Si vous les feintez trop, je dis : leur arrogance
Hantera largement le sauveur de Coblence,
Et, croyez-le ou non, le godet du bahut.

Quand reviendra Krishna, noyant les dadaïstes,
Rendez-moi, je vous prie, ma louche de droguiste ;
Alors nous allons tous vous terrasser, perdu

Advertisements