Le primate humain

Ernst_Max-Castor_and_Pollution

Toile de Max Ernst

Moi, le primate humain, le seigneur de ce monde,
J’ai droit à votre estime, à votre admiration
Et j’irai jusqu’à dire, à votre soumission.
A genoux, animaux de la terre et de l’onde.

Je vous ai tous conquis, les nobles, les immondes,
Je vous ai conféré à chacun sa mission :
Aux uns d’assouvir mes carnivores passions,
Aux autres d’accepter gentiment qu’on les tonde.

J’ai déboisé les sols pour d’utiles cultures,
J’ai bien amélioré la brouillonne nature.
Certains soirs il me vient comme un doute, pourtant.

Je respire un air qui me fait mal à la tête,
Le printemps ne met plus mon pauvre coeur en fête.
J’ai un peu tout détruit, ah, c’est bien embêtant.

Advertisements