un prophète

the-prophet-martel-chapman

Toile de Martel Chapman

Je suis la voix qui crie à travers le désert,
J’appelle les nations à se tenir en garde.
Le fils du charpentier va devenir un barde
Et va vous submerger d’aphorismes divers.

Il ira promettant un monde sans hiver,
Royaume pour les purs, tout en bois sans échardes.
Si de ce beau royaume, hélas, la venue tarde,
Il bénira quiconque y croit dur comme fer.

Ne l’écoutez pas trop, car ce n’est qu’un poète,
En voulant faire l’ange, il fait souvent la bête.
Il ignore la science et le juste milieu.

Imitez-­moi plutôt, j’écoute la nature
Qui chaque jour redit aux humbles créatures :
N’ayez point de prophète, il n’existe aucun Dieu.

Advertisements