Prière barbare

chapel

Nous ne prions que toi, Dame des oliviers,
Ainsi que ton cousin, le Démon des racines ;
Protège-nous quand vient la tornade assassine,
L’horrible canicule, ou le gel de janvier.

Ne laisse pas mourir la fille du bouvier,
Notre si jeune amie, la petite Alphonsine ;
Applique sur son front ta bonne médecine,
L’extrait du basilic ou de l’amadouvier.

Pour toi nous verserons le sang de trois brebis,
Le barde officiera dans ses plus beaux habits ;
Trois nuits en ton honneur nous brûlerons des cierges.

Le druide bénira ton logis souterrain,
Il sonnera trois fois de sa cloche d’airain ;
Mais toi, ne nous prends pas l’âme de cette vierge.

Advertisement