Château d’Arpajon

manor

C’est ici qu’a grandi la vicomtesse exquise,
Nourrie de catéchisme et de petits gâteaux ;
Sa gouvernante fut une belle marquise,
Son précepteur un moine, érudit, mais pataud.

De sa naissance on n’a nulle date précise,
Ils n’en parleront pas, les murs du vieux château ;
On en a seulement la chronique indécise
Venant d’un rédacteur qui nous mène en bateau.

La belle sut écrire une émouvante prose
Mêlant à sa vraie vie des actes inventés ;
La fin de ce récit n’est pas à l’eau de rose.

Des pages de souffrance ou bien de volupté,
Du bruit, de la fureur, d’habiles métaphores,
Espérons qu’elle va nous en offrir encore.

Advertisement