Romulus d’azur et Rémus de gueules

Rom and Rem

Chacun d’eux sait prier pour son frère malade ;
Ensemble dans le froid ou la forte chaleur,
Chaque fois le partage atténue leur douleur,
Eux qui, par pur amour, se donnent l’accolade.

Ronsard sur ces deux-là composa des ballades ;
Chassignet dont la plume est de rire et de pleurs
Nous les a présentés sous de vives couleurs,
Tels que furent les dieux de diverses peuplades.

Ils méditent la nuit sur le chant du hibou,
Sauf quand, morts de fatigue, ils s’endorment debout,
Bercés dans leur sommeil par la brise ténue.

S’adressant aux oiseaux qui reviennent de loin,
Ils savourent le goût d’anecdotes menues ;
Leur mémoire toujours les note point par point.