Ramure de poisson

Inari_vaakuna

Image du blog Herald Dick Magazine

Vêtu de ses écailles nues,
S’avance le calme poisson ;
Pour lui, j’ai fait cette chanson,
Pour cette figure inconnue.

Il nage dans un lac obscur,
Couronné de bois gigantesques ;
Grands comme ceux du cerf, ou presque,
Du cerf qui danse dans l’azur.

Célébrons ce poisson tranquille
Qui barbote dans les lointains ;
Où donc, je n’en suis pas certain,
Mais c’est très loin de notre ville.

Advertisements