Hibou transatlantique

Asnelles

Composition de Cochonfucius

Si ton navire croise un hibou solitaire
Porteur d’un grand épi, prends garde : il va pleuvoir
Et le vent va tourner. Il est bon de savoir,
Quand on est capitaine, un peu de ces mystères.

Adresse une parole au volatile austère
Qui pourrait t’être utile, avec ses grands pouvoirs :
Bien des choses des mers, son oeil rond peut les voir,
Sur lesquelles, souvent, il s’obstine à se taire.

Donne-lui de la viande,en symbole de paix ;
Ne crains pas de couper des morceaux bien épais,
Sois sûr que le rapace appréciera ce geste.

Et puis, reprends ton cap vers l’horizon lointain,
Soulagé d’avoir vu ce présage incertain :
De tous les sorts de mer, ce n’est le plus funeste.