Errance matinale

egnahcra

Composition de Cochonfucius

René Char marche en une aube laiteuse
Sans déranger un archange dormant ;
D’un tel oiseau la chair n’est pas frileuse,
Et le sommeil offre un tableau charmant.

D’or et d’azur le jour se renouvelle ;
De carnation le visage sourit.
L’arbre, hors saison, de figues ne nourrit
Ni le loriot, ni l’absente hirondelle.

Frêles oiseaux et bienveillant archange,
Veillez sur lui, poète délicat :
Il se fera votre fier avocat,
C’est bien utile, en ce cosmos étrange.