Blasonnement incertain

incertain

L’écu est de sinople à un drôle d’oiseau
Dont le chef, cependant, n’est pas reconnaissable ;
Le volatile est d’or et ses ailes de sable,
Je ne sais pas si c’est un pluvian des roseaux.

Sont-ce les armoiries du duc de Palaiseau
Ou celles d’un quidam, d’un bonhomme inclassable
Poursuivant chaque jour des buts inconnaissables,
Tel Noé se risquant, sans guide, sur les eaux ?

Brochant sur une branche, un porc de carnation.
Que représente-t-il ? L’esprit d’une nation,
Un corps immatériel, un miroir fatidique ?

Je ne sais pas pourquoi je songe au rossignol,
À l’Empereur de Chine et à Marcel Pagnol ;
Ou c’est, plus simplement, une farce héraldique.

Advertisements