Un chevalier

dalidonquichotte

Lithographie de Dali

J’ai croisé le héros à la triste figure
Auprès d’une forêt où règne un enchanteur,
Forêt où l’on n’entend aucun oiseau chanteur
Mais seuls quelques corbeaux de ténébreux augure.

Avec sa longue lance il eut de l’envergure,
Mais son vieux canasson marchait avec lenteur
Et son pauvre écuyer, paresseux et menteur,
N’était de ceux par qui la gloire s’inaugure.

Je lui dis : Comme toi, je rôde, je galère,
Et à bien des égards toi et moi sommes frères ;
Tu traînes ton courage au long du grand chemin,

Et moi, entre les murs d’un grand laboratoire,
Je peine à trouver la démarche exploratoire
Pour aider à bâtir les outils de demain.

Advertisements