Tag Archive: Printemps

Vincent Hyspa voit un baromètre

by

Toile de Watteau Printemps dont l’an dernier se réchauffait mon âme, Tu es froid cette année, je le dis et proclame ! Je te connus, brillant et joyeux dans les coins Où j’allais… Continue reading

Une proclamation

by

Toile de Alphonse Mucha Au début de sa vie, le poète chantonne, Trouvant bonne saveur à chacun de ses jours ; Il dit que les saisons ne sont point monotones, Car chacune des… Continue reading

Rollinat voit un mirage

by

Photographie de Emmanuel Sougez Voici venir le temps des pâquerettes roses Et bientôt, du réveil des lilas violets. Il faudra prendre garde à la douceur des choses Et au foisonnement d’impermanents reflets. Puisque… Continue reading

Laforgue voit des oiseaux

by

Peinture chinoise Voici venir le temps des savoureux costumes Sur les quais de la Seine, et sur les boulevards. Le très proche printemps s’annonce au ciel blafard, Et déjà nos jardins au matin… Continue reading

un an après

by

Toile de Ashley Baldwin-Smith Un an vient de passer, bref comme une semaine. Le temps n’est qu’illusion, disent les physiciens, Moquant le « temps réel » des informaticiens ; Année après année les… Continue reading

Merci pour ton sourire

by

Toile de Jose Roosevelt Pas de plus fort poison dans l’univers, J’en avais fait cependant mon breuvage. J’étais au point d’y perdre mon langage ; J’allais cherchant mes mots tout un hiver Et… Continue reading

Le printemps

by

Toile de Rashmi Pitre La poésie fleurit sur les douleurs tranquilles, Son tissage patient se veut consolateur. Nous n’irons plus nager au large de notre île, Nous avons renoncé à franchir l’Equateur. Ton… Continue reading

Je me souviens

by

Toile de Picasso Je me souviens d’un pont qui menait à l’école, D’une vitrine ornée de cochons par milliers, De la magie qu’avaient les chemins familiers Et des fourmis courant au bas des herbes folles. Je me souviens d’un maître aimant les paraboles, Des leçons de latin d’un moine régulier (Capable d’expliquer un pluriel singulier), Et d’un grand-­père usant d’un langage frivole. Je me souviens d’avoir aimé les animaux Et les arbres du soir agitant leurs rameaux, Et les petits gâteaux au parfum de cannelle. Je me souviens de vous, mes compagnons de jeux, Je me souviens du jour limpide ou… Continue reading