Tag Archive: Paul Eluard

Cavalier d’argent

by

Composition de Cochonfucius Le cavalier d’argent songe à sa destinée ; Il s’arrête un instant sur la plaine sans fleurs Pour entendre les cris des oiseaux querelleurs, Et voir au loin fumer les… Continue reading

Lévrier de Buridan

by

Composition de Cochonfucius Sous trois grands soleils d’or Un blanc lévrier songe ; Quelques doutes le rongent, C’est d’un grand inconfort. Faut-il partir en chasse Ou retourner dormir ? Sa voix pousse un… Continue reading

Roses, serpent et monstre

by

Composition de Cochonfucius Au sommet du ciel d’or, de gueules sont trois roses ; Ces trois jeunes beautés tout le jour s’y reposent, Tu dois aller les voir, tant que c’est le printemps,… Continue reading

Lunes

by

Composition de Cochonfucius   Les lunes du passé dormant dans les ténèbres, Ayant ainsi perdu l’étreinte du soleil, Ne refléteront plus son éclat nonpareil ; Bien froid est leur silence, au fond des… Continue reading

Ciel de printemps

by

Composition de Cochonfucius Le vent s’est radouci, caressant les roseaux, Le soleil met la joie sur les façades blanches ; Marchez tranquillement, promeneurs du dimanche, Marchez paisiblement, au rythme des oiseaux. Puisque ce… Continue reading

Soleils d’azur

by

Composition de Cochonfucius Trois grands soleils d’azur illuminent le soir : La poésie, l’espoir et le chant des tavernes. Les moissonneurs, bientôt, orneront de lanternes La place du village et le mur du… Continue reading

Rêves entrelacés

by

Composition de Cochonfucius Le prince et le serpent sont l’un pour l’autre un songe, Un mirage, une ruse, un piège du désert. Tous deux, brûlés de soif au pays sans hiver, Tentent de… Continue reading

Sous les rafales

by

Composition de Cochonfucius Un ermite contemple une branche qui tombe, Bois mort qu’ont détaché les rafales d’hiver ; Le vent a dispersé les ornements des tombes Et fait trembler sur pied les cyprès… Continue reading

Monstre d’azur

by

Composition de Cochonfucius Monstre d’azur dans la campagne Où le froid jour s’éteint, Tu sens l’angoisse qui te gagne Sous le ciel incertain. Est-ce une mouette, est-ce une étoile, Ce furtif reflet blanc… Continue reading