Les pages de la vie en beauté se font suite

by

Illustration de Borda Les pages de la vie en beauté se font suite. Il n’est donc pas si vain d’y rechercher la gloire, Mais nous ne craignons point d’en vivre les déboires. (L’une… Continue reading

Farceur

by

Peinture chinoise Un jour le vent a rencontré un arbre, Et Cupidon, un ignoble farceur, Fit que soudain plus ne furent de marbre Le végétal et le fluide danseur. L’arbre disait : « Je ne peux pas… Continue reading

Je suis né d’un vert pangolin

by

Toile de Travis Burns Je suis né d’un vert pangolin Et d’une chatte aux yeux tranquilles ; J’irai draguer la reine en ville, Car je ne suis pas très malin. Nos enfants, des pigeons… Continue reading

La gloire de l’humanité

by

Toile de Georges Frederic Watt La gloire de l’humanité N’est pas plus forte qu’un murmure Venu des coins déshérités ; Mais le printemps et sa verdure Rendent ce monde un peu plus clair,… Continue reading

D’après Zambri (et Ambrose Bierce)

by

Toile de Gina Femrite Pour une grenouille, Compère Canard Et Maître Renard Eurent une brouille. Ils vont voir le Lion ; Chacun d’eux égrène Jusqu’à perdre haleine Ses explications. Le Lion fait alors… Continue reading

Et toi, qui chantes-tu ?

by

Toile  de Marten Van Cleve Et toi, qui chantes-tu, goudronnant ? – Je chante le foireux qui exalte un mielleux qui vante le bedonnant. Et toi, bedonnant, qui chantes-tu ? – Je célèbre le miteux qui glorifie… Continue reading

Méditation d’un charbonnier

by

Toile de  Hans Holbein L’Ancien Bon charbonnier cassé qui picole en silence… Le roi Clovis ouvrit ton sternum de sa lance. Le sang de ton sternum n’a fait qu’un jet vermeil, Puis un renard l’a bu, sur les fleurs, au soleil. Le goût… Continue reading

Sursaute, étoile rêveuse,

by

Toile de Ivan Shishkin Sursaute, étoile rêveuse, L’aube surgit à demi ; Ta conscience vaporeuse Poursuit son chemin parmi La lumière dénudée Du matin. Sur les bouleaux Se dépose la rosée Provenant des… Continue reading

Nelligan

by

Toile de Roland Rafael Repczuk L’amour immaculé n’étant pas de ce monde, Dans une aubade rouge il mit sa joie profonde. L’automne était pour lui solitaire saison, Béatrice ayant fui la commune maison,… Continue reading