Nous n’avions point souci du temps

by

Gravure de Gustave Doré Nous n’avions point souci du temps, D’hiver nous faisions un printemps, Le temps pourtant vite s’envole… Hiver, printemps sont des symboles. Nous avions atteint des sommets, Tu brûlais quand… Continue reading

Je ne sais point expliquer l’univers

by

Photographie NASA Je ne sais point expliquer l’univers ; Mais j’aime voir, par une nuit profonde, Les astres clairs dessous la voûte ronde Marchant au ciel sur des chemins divers. D’admiration, j’ai les yeux… Continue reading

Le sourire d’Hélène

by

Toile de Quirijn van Brekelenkam De ce siècle il retient le sourire d’Hélène. Cul de plomb, il lui a tant écrit de sa main (Au nom propre adressant ces plis de parchemin), Ou… Continue reading

Pour la bonté agissante

by

Toile de Dali Pour la bonté agissante, Pour la douceur de nos jours, Pour ce bienheureux séjour, Ici je chante. Si le mythe est incertain, S’il prend des airs de mystère, Le poète signataire Sur ce satin En… Continue reading

J’étais dans la torpeur profonde

by

Toile de Gustave Moreau J’étais dans la torpeur profonde Comme une tortue en hiver Et tes paroles vagabondes Ont nourri ma prose et mes vers Notre relation flamboyante A réchauffé nos deux esprits Et jamais muse plus charmante Sur… Continue reading

Je ne sais qui je suis quand je tombe en amour

by

Toile de Michel Abbatangelo Je ne sais qui je suis quand je tombe en amour, Humain et animal comme le Minotaure Faisant au labyrinthe un stérile parcours, Ou comme en promenade un perplexe centaure Ne… Continue reading

S’il se pouvait qu’un vieux poète

by

Peinture chinoise S’il se pouvait qu’un vieux poète Se déguisât en papillon, Aimer lui serait une fête ; Et l’existence, un tourbillon.

J’aime avoir des idées, je n’aime pas creuser

by

Toile de Leigh Cohn J’aime avoir des idées, je n’aime pas creuser. L’idée a mille feux dès lors qu’elle est nouvelle : On peut avec plaisir s’en laisser abuser. Quand elle a trop vécu,… Continue reading

Hugo voit de l’amour

by

Photogravure de Walery Homme qui d’amour s’enivre Se croit plus heureux qu’un roi ; À la fin, l’amour le livre À des tourments, croyez-moi. L’inspiration allumée Au fond de ce coeur subtil, Est ainsi qu’une fumée : Regardez,… Continue reading