Category Archive: Le jardin et la croix

Homme de deux mille ans

by

Toile de Ivan Kramskoi On n’est pas sérieux quand on a deux mille ans, Le fils du charpentier, dont la mère est princesse Des royaumes humains, les a fêtés, pourtant. Le pape en… Continue reading

La bénédiction des langues

by

Toile de Dali Nous voici réunis, ce jour de Pentecôte, Attendant que l’Esprit nous donne du talent. Matthieu veut être juste et Marc être galant, Luc aimerait savoir préparer l’entrecôte, Jeannot courir sans être essoufflé dans les côtes, Pierrot plus aisément convertir le chaland, Jacquot voir des Romains devant lui détalant, Venez, divin Esprit, venez, soyez notre hôte! L’obscurité se fait dans un souffle qui gronde. Soudain, des traits de feu, issus d’un autre monde, Viennent toucher chacun de nos fronts de pécheurs. Chacun gagne un lexique, un style, une grammaire, S’ajoutant au parler qu’il tenait de sa mère : Douze apôtres, dès lors, seront douze prêcheurs.

Gabriel après l’amour

by

Toile de Edward Burne-Jones Moi, pauvre Gabriel, archange du Seigneur, Je reçus l’autre jour l’ordre d’aller sur Terre, Croyant devoir remplir une tâche ordinaire : Inondation, fléau, typhon dévastateur… Mais la dévastation s’en… Continue reading

le témoignage de Gabriel

by

Toile de Anne François Louis Janmot Moi qui suis Gabriel, archange du Seigneur, J’ai accepté d’aller en mission sur la Terre, Croyant que ce serait un programme ordinaire ; Mais c’était un projet… Continue reading

Borges

by

Toile de Waterhouse Le temps c’est nous, et nous sommes la fable Que nous disait Héraclite l’Obscur. Nous sommes d’eau, et non de diamant dur, D’eau qui se perd et n’a de lieu… Continue reading

Quatre thèmes

by

Quadriptyque  Miranda Mehrer Le jardin et la croix, la plume et l’encrier, La salle et le comptoir, les grands auteurs de France : De ces quatre propos mon vers tire substance, Dans ces quatre sections, mes sonnets sont triés. Le jardin est celui qui vit Adam prier, La plume au fil des jours me conduit en errance, La salle est au conteur dans son exubérance, Les auteurs vont cherchant les mots appropriés. Tu dis que j’ai produit quelques vers déchirants Que l’on doit regrouper en un lieu différent, D’amour que refroidit le regard de Saturne ; Il est vrai que jadis ma plume a pu nourrir Cette étrange passion qui naquit pour mourir :… Continue reading

Le dieu­-corbeau et le démon-­renard

by

Gravure de Arthur Rackham Le fils du charpentier, sur sa croix accroché, Tenait entre ses dents le salut de ce monde. Le prince Lucifer, par le sang alléché, Vint voir cette souffrance à nulle autre seconde. Le crucifié trembla en voyant s’approcher Le dragon ricanant aux manières immondes, Qui lui dit : « Mon cousin, Dieu est­-il si fâché Que vous mouriez ici et que l’orage gronde ? » Oubliant qu’il fallait surtout serrer les dents, Le crucifié lui parle, et, de ce fait, perdant Les âmes dont il fut pour un temps le refuge, Les laisse dévorer par Maître Lucifer, Qui, le ventre bien plein, s’en retourne aux enfers, Souriant de lui­-même, et de son subterfuge.

Le drapeau noir

by

Toile de Magritte Le fils du charpentier s’est changé en corbeau A la noirceur duquel rend hommage un drapeau. C’est l’étendard de ceux qui le pouvoir conchient, Et c’est le noir fanion promettant l’anarchie. Révolte et anarchie, retenez bien ces mots, Nos armes ne seront pacifiques rameaux : La servile tribu ne peut être affranchie Qu’en secouant très fort sa structure avachie. Et vous qui espérez dans notre obéissance, Vous n’en trouverez plus, mais de la résistance : Vous ne garderez nulle illusion de pouvoir. Un jour, nul ne pourra son semblable soumettre, Un jour, nul n’aura plus ni de dieu ni de maître, C’est ce jour attendu qu’on nomme le grand soir.

Un buveur raisonnable

by

Détournement d’image pieuse Le fils du charpentier, qui n’avait pas d’argent, Veut aller boire un soir, et s’en revient sur terre. Le patron de l’auberge, un homme un peu austère, Lui dit « Nul ne boira chez moi gratuitement ». En entendant cela, un buveur allemand Au fils du charpentier offre un verre de bière. Le Seigneur, ayant dit une courte prière, Lui guérit son arthrose, un mal très déformant. Un vieil Anglais survient, et offre encore un coup ; Et pour récompenser ce geste de bon goût, Le fils du charpentier guérit sa lombalgie. D’un gars français il eut un grand verre de vin, Mais une guérison, il proposa en vain… Continue reading