Renarde qui rêve

vixen

En songe, on se construit un cosmos bien à soi,
La renarde, elle aussi, des mirages façonne ;
Elle entrevoit un prince et son âme frissonne,
Mais ce n’est qu’au réveil qu’elle s’en aperçoit.

Ce rêve reviendra, qui sait combien de fois ?
Mirages intérieurs, reflets que l’on moissonne,
Univers où se fond l’une à l’autre personne ;
Entrer dans un tel jeu, c’est un acte de foi.

L’aviateur prend congé de son étrange prince,
L’un rejoint sa planète, et l’autre, sa province ;
Pour eux deux, c’est un deuil qu’il faut apprivoiser.

Le fatal serpent dit « Cette enveloppe est vide,
Vos destins, cependant, se sont entrecroisés,
Comme ceux des héros d’un poème d’Ovide. »

Advertisement