Cygne en plein saphir

swan

C’est une nef de plumes blanches,
Un vaisseau confortable et sûr ;
Garde ton cap, les temps sont durs,
Aucun dieu vers toi ne se penche.

En passant sous un pont de planches,
Le cygne avance vers l’azur ;
L’eau si claire, le ciel si pur,
Tant d’oiseaux chantant sur leurs branches…

Je te le dis, tu es splendide,
Parce que tel est ton destin ;
Tu illumines nos matins.

Ta vie n’aura rien de sordide,
Mais sera noble, en vérité,
Tu es par la grâce habité.

Advertisement