Manoir de sinople

manor

Nous avons notre gîte au fond de la rivière,
Si vaste qu’il pourrait loger un bataillon ;
Nous bavardons avec nos carpes familières,
Avec le bon brochet parfois nous ripaillons.

La rivière est de l’eau, ce n’est pas de la bière,
C’est ardu à changer, mais nous y travaillons ;
On ne peut l’obtenir par la voie coutumière,
Le problème est confus, nous le débroussaillons.

Les ondins du cours d’eau valent mieux que des hommes,
Jamais aucun d’entre eux n’aurait mangé la pomme :
Ils craignent le serpent, car c’est un monstre froid.

Ils aiment ce milieu plus que les eaux marines,
Car le sel endommage et meurtrit leurs narines ;
Puis, les ondines sont toujours en cet endroit.