Harpe d’inframonde

harp

Les mains du musicien dans la faible lumière
Manquent de fermeté, car il est vraiment vieux ;
Mais il joue presque mieux que les anges des cieux,
Lui qui ne chanta rien quand on le mit en bière.

Il reçut sans broncher le verdict de Saint Pierre,
Cet endroit lui convient autant que l’autre lieu ;
Les démons sont aussi créatures de Dieu,
Même s’ils ont parfois de mauvaises manières.

Il chante doucement, la harpe sonne clair,
C’est un doux refrain dont Satan fredonne l’air ;
La lente mélodie semble calmer sa rage.

Ce vieux sonneur n’est pas un héros de roman,
J’en parle en ce sonnet, mais très brièvement,
Pour donner sur sa vie un modeste éclairage.