Monstre de nulle part

monster

Mes deux grands-pères sont Eros et Thanatos
Et pour marraine j’ai la vieille fée Grenouille ;
Elle m’ensorcela du bout de sa quenouille,
Je peux donc imiter le souple ouroboros.

J’ai voulu courtiser la reine de Lesbos,
Mais elle a mis à prix ma modeste dépouille ;
Je ne suis donc pas roi, pourtant, je me débrouille
Ici je suis connu sous le nom d’Atropos.

Ma compagne est jolie sans être prolifique,
Auprès d’elle je perds mon aspect maléfique ;
J’évite la bagarre et les mots malséants.

Je bois mon apéro chez les cracheurs de flammes,
Ils ont une potion qui revigore l’âme
Et qui fait que mon coeur est celui d’un géant.