Monstre lumineux

monster

Ce noble monstre arbore un corps fait de lumière,
Je vois sur son blason de très vives couleurs ;
Je crois qu’il est loin d’être un oiseau de malheur,
Lui qui courtoisement visite nos chaumières.

Merlin lui enseigna d’excellentes manières,
Afin qu’il fût aimé des hommes de valeur ;
Il sait se rafraîchir au temps de la chaleur,
Faisant un éventail de sa grande bannière.

La muse qu’avec lui j’entendis bavarder
Désirait qu’avec elle il s’en vînt lézarder ;
Mais il était plutôt d’une humeur vagabonde.

Vers le bord du grand fleuve il marche lentement,
Une étoile déjà s’allume au firmament ;
Un poisson le salue, venu des eaux profondes.