Splendeur d’un emblème

swan

Sur la noble bannière un cygne est imprimé,
Beau regard à l’avant, belle poupe à l’arrière ;
Cet oiseau ne craint point de franchir les barrières
Pour aller caresser le corps d’un être aimé.

Souvent fut le désir dans son coeur allumé
Par une douce amante aux grands yeux de lumière ;
Celle du temps présent, c’est toujours la première,
Par qui depuis longtemps sont ses jours animés.

Ce cygne est le seigneur de la mare sereine,
Qui jamais n’envia la condition humaine ;
Il préfère de loin vivre avec ses pareils.

Les vaillants chevaliers qui l’ont pris pour insigne
(De cet honneur, sans doute, il leur a paru digne)
Baignent leur étendard aux rayons du soleil.