Fleur de la grande impermanence

flowers

J’ai promis au jardin de fleurir chaque année,
Cet éveil se produit toujours au même endroit ;
Qu’importe la grisaille et qu’importe le froid,
Qu’importe que je sois par le vent inclinée.

Sachez que j’ai toujours béni ma destinée,
Puisque ma vie est tout sauf un chemin de croix ;
Mes yeux s’ouvrent la nuit, lorsque la lune croît,
Je plonge dans un rêve avant d’être fanée.

Je reçois aujourd’hui ma rosée de ce jour,
Je sais que reviendra la saison de l’amour ;
Ne me reprochez point cette vie paresseuse.

Je ne vous parlerai ni du mal, ni du bien,
J’écouterai du soir l’inaudible berceuse
Sans songer, je m’en garde, à l’extinction qui vient.