Sagesse de la renarde

Que dirai-je des gens qui m’appellent trompeuse ?
Eux, ce sont des pigeons, ils ne me font pas peur ;
Le Seigneur des Goupils voit le fond de mon coeur,
Mon âme est transparente, et n’est pas nébuleuse.

Ma maîtresse d’école a dit « Tu es menteuse »,
Car j’avais prononcé deux ou trois mots flatteurs ;
Si ce brave corbeau se prend pour un chanteur,
Je peux bien lui donner mon avis de chanteuse.

Une grande innocence a baigné mon cerveau,
Cela me fit frémir, comme un plaisir nouveau,
Comme de découvrir un fabuleux espace.

C’est dans notre ADN, nous avons l’esprit fin,
Ainsi chacun de nous peut manger à sa faim,
Trompeurs, peut-être un peu, voyons la chose en face.