Couleur indéfinissable

flower

Autour de quelques fleurs les insectes se meuvent,
Volant et bourdonnant, jamais ne se lassant ;
Un peu plus loin, par terre, un lombric va glissant,
Qui de rosée du jour avidement s’abreuve.

Te raconter ces fleurs, mes rimes ne le peuvent,
Que je dépose ici, le monde reflétant ;
Je me sais malhabile et j’insiste, pourtant,
Les phrases que j’écris ne sont pas vraiment neuves.

Je chante la magie de ce monde banal,
Sous le beau ciel d’azur que reflète un canal ;
Mais souvent je m’arrête au bout de quelques signes.

Je pratique un métier que je n’ai pas appris,
En désordre, des mots me viennent à l’esprit,
Que tu peux voir ici, dans ces quatorze lignes.

Advertisement