Aquila Sapiens

banner

L’aigle-penseur raisonne élégamment,
La vérité n’éblouit pas ses yeux ;
On le chérit, on l’admire en tous lieux,
Plus d’un auteur lui consacre un roman.

Nul animal par lui n’a de tourments,
Aucun de ceux qui vivent sous les cieux ;
S’en abstenir, il trouve cela mieux
Que d’offenser les dieux du firmament.

De quoi fait-il sa nourriture étrange ?
D’air, de soleil, ou de cadavres d’anges ?
Tous les chercheurs cherchent avec ardeur.

Si cet oiseau de jeûner se contente,
Nous comprenons que jamais il ne chante ;
C’est autrement qu’il trouve son bonheur.