Sagesse d’un olifant

horn

Au loin sonne le cor qui chante la nature,
Le sonneur est aimé de la terre et des cieux ;
Jadis le grand dieu Pan fit de même en ce lieu,
Dont vaillant fut le coeur et noble la figure.

Le cor peut émouvoir même une pierre dure,
Ou même un archevêque, un serviteur de Dieu ;
La biche du vallon vers lui tourne ses yeux,
Et le petit berger qui rêve d’aventures.

C’est Leconte de Lisle, un artisan du vers,
Qui de Roland nous dit l’infortuné revers,
Tu l’appris sur les bancs de l’école, sans doute.

Durandal fut le nom de son arme d’acier,
Mais celui de son cor n’est pas dans mes dossiers,
Cor maintenant posthume, et les anges l’écoutent.