Pape-lion de gueules

lion

Ce rouge seigneur Lion fut choisi comme pape,
Son écu fut d’argent, le plus modeste émail ;
Pour que le Règne advienne, il aura du travail,
Il sera secondé par de nobles satrapes.

Va-t-il perdre son goût pour les jeux de Priape ?
Un rouge coeur pourtant palpite en son poitrail,
Pourrait-il décevoir les dames du sérail ?
Le Père Dupanloup doit en rire sous cape.

Aux intrigues de cour son esprit se forgea,
Les gens du Vatican le remarquent déjà ;
Un amusant sonnet fut écrit sur ce thème.

Il ne néglige pas le vin de ses tonneaux,
Ni sa méditation sur les mots de Queneau ;
Qu’il soit le pape ou non, sa vie est un poème.