Grande oie rêveuse

goose

Cette oie va méditer dans un jardin de roses,
Écoutant les leçons de son ami, le porc ;
C’est un oiseau qui prend rarement son essor,
Mais qui sait savourer des vers et de la prose.

Quand sur le vert gazon ses larges pieds se posent,
Ce subtil animal se sent bien dans son corps ;
Elle ne cherche point de fabuleux trésors,
Elle mange, elle boit, puis elle se repose.

Cette dame emplumée ne chante pas en vain,
Lui répondent souvent des messages divins
Et son âme n’est point à ce monde fermée.

Quand elle entend les mots du vieux coq à l’oeil bleu,
Elle aurait presque envie d’être sa bien-aimée ;
Mais à son brave jars, comment dire un adieu ?