La Tour gardant le Pont

Tower and Bridge

Sur cette tour le vent gémit,
Une ondine en est désolée ;
Une algue verte est enroulée
Autour d’un récif qui blêmit.

N’allez pas là-bas, mes amis !
Votre âme en serait affolée ;
Quand sera la tour écroulée,
Passer le pont sera permis.

Va plus loin, passant qui m’écoutes,
Quitte ces lieux par l’autre route.
Ne reste pas près du danger.

Un jour viendra, que Dieu nous aide,
Un jour chanté par les aèdes
Où bien des choses vont changer.