Papillon de la Table Ronde

butterfly

Il n’a jamais servi les dieux ni les déesses,
Mais près des chevaliers on peut souvent le voir ;
Ce noble papillon, dans son fier nonchaloir,
Il ne se reconnaît ni maître ni maîtresse.

Il suit parfois les pas du moine ou de l’abbesse
Car il veut détenir un peu de leur savoir,
Mais il n’admire point les hommes de pouvoir,
Préférant la douceur des mots d’une princesse.

Lorsque survient l’hiver, il peut voler encore
Et dans cette saison où dort le doryphore
Il survole la plaine et s’abreuve au ruisseau.

Il connaît mieux que moi l’héraldique subtile
Et trace des blasons, dessinateur fertile :
Je crois qu’il le faisait dès l’âge du berceau.